Loading...
You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Maria Soxbo, article numéro 8.

En 2021, nous avons invité Maria Soxbo, journaliste et auteure reconnue et récompensée, à nous aider à aborder la question de la durabilité de manière moderne et intéressante. Nous sommes convaincus que la prise de conscience constitue une première étape vers une réflexion et des actions à plus long terme. Les mots de Marie sur ce thème nous permettront, espérons-le, d’encourager à la fois la raison et l’action.

Un rapport de tendances pour l’avenir.

Nouvelle année, nouvelle saison, nouveau style. Les magazines mensuels se remplissent à nouveau de rapports de tendances concernant la manière de façonner le printemps 2022 en termes de formes et de couleurs, de motifs et de matériaux. L’industrie de la mode dicte de nouvelles directives pour nos garde-robes ; l’industrie de la décoration fait de même pour notre intérieur. De nouveaux vents de tendances soufflent dans nos rideaux en lin et la question devient inévitable : peut-on les garder ?

Maria Soxbo est journaliste, autrice et co-fondatrice du Klimatklubben.

En général, la réponse risque fort d’être «non». Les rideaux ont très probablement fait leur temps après une saison ou deux. Dans le meilleur des cas, ils se retrouvent alors dans un magasin de seconde main déjà surchargé et, dans le pire des cas, dans un cimetière pour linge de maison. Les plis agréables et proches de la nature du lin laissent place à la matière tendance suivante. Du velours doux ? Du coton frais ? De la soie chatoyante ? Le château de cartes qu’est le marché repose à l’heure actuelle sur notre versatilité, notre anxiété et notre volonté de nous intégrer. Un style personnel est rarement plus personnel que sa capacité à changer aussi souvent que le marché le souhaite. Tous les trois ans. Un an sur deux. Deux fois par an.

Le château de cartes qu’est le marché est également construit sur les énergies fossiles et la surconsommation. Le jour où nous oserons emprunter de nouvelles voies, les cartes se mettront à trembler ici et là. Si nous remplaçons la fast fashion par les articles de seconde main, l’as de cœur glisse soudain et entraîne dans sa chute quelques murs de ce bâtiment fragile. Si une cuisine vieille de neuf ans est toujours là, même si la maison a changé de propriétaire et que les cuisines d’Instagram ont changé de couleur, un étage entier du château de cartes s’effondre. Notre société linéaire prend de plus en plus une forme circulaire, et le vieux château de cartes tremblant est progressivement remplacé par quelque chose de plus sûr, de plus moderne et de plus durable. Par exemple, une construction en matériaux recyclés faciles d’entretien et durables, avec des manuels de réparation éducatifs et de nombreuses pièces de rechange ?

C’est là, quelque part, que commence ce rapport de tendances. Une compilation de ce qui devrait être tendance en 2022, à la fois sur Google et dans la vraie vie.

ESTHÉTIQUE : proche de la nature. Proche, comme dans « produit localement ». Nature, comme dans « naturel ». Au lieu de dépasser largement les limites de notre planète, nous faisons le contraire, et nous fouillons là où nous sommes.

FORME : cercle. Le temps de la linéarité est révolu. Il ne nous paraît pas raisonnable de transformer des matières premières vierges en produits éphémères dans des usines au charbon afin qu’elles fassent une escale rapide en notre possession avant d’atterrir dans une décharge. Au lieu de cela, les cycles se referment et, en prime, les mots « ordures » et « déchets » disparaissent une bonne fois pour toutes.

MATÉRIAU : renouvelable. Que ce soit l’électricité qui alimente l’usine ou la matière première utilisée dans la production, l’aspect renouvelable sera le dénominateur commun. Ainsi, dans le design du futur, ni le charbon, ni le polyester, ni le marbre n’ont de rôle à jouer.

DESIGN : durable. Oubliez l’argument de vente « sans entretien » autrefois porté aux nues : nous avons maintenant réalisé qu’il signifie en fait « jetable ». En effet, ce qui ne peut pas être entretenu, soigné et réparé est par définition destiné à être tôt ou tard jeté.

COULEUR : transparent. Les produits du futur se déclinent dans toutes les couleurs, tout en restant transparents. Nous devons savoir où un objet est fabriqué, par qui et à quel prix. Ses émissions, sa consommation d’eau, son impact sur l’environnement. Le consommateur du futur est très exigeant, à raison.

C’est la nouvelle saison. Et elle flotte dans un rideau en lin froissé. Mais ne vous inquiétez pas : cette fois-ci, il ne s’agit pas d’un vent de tendance changeant, aux parfums de matières fossiles, qui souffle, mais une brise fraîche venue du futur. Dépourvue de pollution atmosphérique et d’angoisse climatique. Il s’agit d’une prémonition concernant l’avenir, à condition que nous osions quitter les sentiers battus et emprunter de nouveaux chemins de pensée. Alors laissez vos rideaux en place. Après tout, vous les avez achetés parce qu’ils étaient beaux. Ils le sont toujours, n’est-ce pas ?

Maria Soxbo est journaliste, autrice et co-fondatrice du Klimatklubben. Elle a abandonné ses activités de blogueuse en design d’intérieur pour devenir greenfluenceuse et inciter davantage de lecteurs à voir les avantages d’un mode de vie durable. Elle est convaincue que la plupart d’entre nous se sentirait mieux en vivant une vie respectueuse des ressources de la planète au lieu de vider notre portefeuille et de ruiner notre santé mentale dans la roue de hamster au rythme effréné dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Aux côtés d’Emma Sundh, elle anime également le podcast Plan B, qui parle de la beauté de la vie après ce changement de mentalité. Maria a écrit au total six livres sur le climat, la durabilité et le changement, seule et en collaboration avec d’autres, et s’est hissée à la 25e place du classement des 101 Suédois les plus influents en matière de durabilité en 2021.

@mariasoxbo.se
@planbpodden
@klimatklubben.se
Mariasoxbo.se